Témoignages

Pour retrouver tous les bons conseils de nos anciens étudiants en cliquant ici : Les bons conseils

Témoignages d’ étudiants en formation :

Psychomotricien

  • Julien B, actuellement en 3ème année à l’ ISRP :

« Avant d’entrée à ExperSanté, j’ai fait an de prépa après un bac littéraire. J’ai connu la prépa ExperSanté grâce au salon de l’étudiant. Après avoir échoué à tous les concours après ma première année de prépa, j’ai décidé d’en changer pour aller à ExperSanté. J’ai vu qu’il y avait dans cette prépa une équipe pédagogique importante avec un certain suivi de l’élève, avec notamment des cours de coaching, ce qui semblait intéressant. Après cette année de prépa, j’ai réussi à avoir mon concours à l’ISRP. Je pense que c’est une très bonne prépa. L’équipe pédagogique y est compétente et nous étions très bien encadrés, même dans les moments difficiles.

Il y a un vrai suivi de la part des coachs et professeurs. Les cours de coaching apportent vraiment un plus à la formation, car cela aide à mieux gérer le stress en concours. C’est d’ailleurs ce qui m’a permis d’obtenir le concours à l’ISRP, en partie. Enfin, il y avait vraiment une bonne cohésion entre les élèves, et des groupes de travail se sont créés naturellement. Cela m’a vraiment aidé à me focaliser dans mes révisions et évaluer mon niveau de connaissance, mais aussi partager avec les autres élèves. Il existe une vraie solidarité. Pour ma part je n’ai eu que le concours de l’ISRP, mais c’est celui que je voulais en priorité. Donc aucun regret à avoir. »

  • Magali, étudiante durant l’année 2016/2017 :

« J’ai apprécié de passer cette année parmi des étudiants où la concurrence et la compétition n’existent pas, l’ambiance était plutôt à l’entraide et au soutien et c’est très appréciable, surtout pour une projection dans un métier de psychomotricien ! Les enseignants sont tous excellents et avec une relation humaine très appréciable aussi, ils m’ont aidée à avoir confiance et tenir bon. L’accueil et l’écoute au niveau administratif et pédagogique ont toujours été super. 

Ces éléments sont véritablement des atouts pour rester motivé, confiant et détendu! J’ai donc beaucoup apprécié la qualité humaine de chacun, nécessaire dans une année de prépa, dans mon cas dans le cadre d’une reconversion, qui est un enjeu qui génère pas mal de tensions ! »

  • Emmanuelle, étudiante durant l’année 2016/2017 :

« Devenir psychomotricienne est un choix de reconversion professionnelle. Ayant fait une prépa Ecole de commerce dans mes jeunes années et ensuite ayant intégré une Ecole de commerce, il m’est apparu essentiel de m’inscrire à Expersanté afin d’être préparée au mieux au concours de psychomotricité. J’ai participé aux journées portes ouvertes de l’école et de la prépa et à chaque fois, j’y ai trouvé les conseils et les réponses à mes attentes. Je me suis donc inscrite à Expersanté pour la rentrée de Septembre 2016. Durant ces 8 mois de préparation au concours, j’ai pu apprécier la qualité de l’enseignement, l’investissement des enseignants et le professionnalisme de l’école. Tout est mis en œuvre pour vous préparer de manière optimale aux épreuves sélectives du concours. Je tiens à décerner une palme d’or au professeur de biologie … Son niveau de professionnalisme, son implication et sa patience (mes cours de SVT de terminale étant depuis longtemps tombés aux oubliettes de ma mémoire) sont tout simplement remarquables et vous motivent à vous dépasser et à toujours travailler plus. Mention spéciale aussi à Marie-Christine, toujours à l’écoute, souriante, encourageante et disponible.

Je recommande donc vivement aux candidats du concours de l’ISRP de suivre l’enseignement d’Expersanté, ils auront ainsi acquis les ingrédients indispensables pour affronter les épreuves du concours. »

Orthophoniste

  • Marie N nous décrit son cursus :

« J’ai suivi la prépa orthophonie d’Expersanté de 2012-2013. Je sortais tout juste de mon Bac scientifique donc j’avais pas mal de pression par rapport à mon avenir. Du coup, en cherchant une prépa, je suis tombée sur Expersanté qui proposait de faire en option une L1 en sciences du langage. C’était ce que je recherchais pour avoir une « porte de sortie » en cas d’échec aux concours. J’ai donc cherché plus de renseignements et ai demandé à recevoir par courrier une brochure. La prépa me semblait sérieuse et, séduite, je m’y suis inscrite. Je n’ai pas été déçue. Je me suis rapidement rendu compte que, même si mon emploi du temps était un peu chargé, les cours de sciences du langage m’apportaient énormément. En effet, cela permet de découvrir et d’approfondir des connaissances parfois extrêmement utiles lors des épreuves de sélection des écoles. Je ne regrette pas du tout d’avoir investi du travail supplémentaire (ce n’est pas insurmontable) car durant les cours, nous nous intéressions réellement au langage et donc à l’origine même de l’orthophonie. Dans la section orthophonie, nous étions très peu (que des filles). Grâce à cela nous avons été parfaitement encadrées par les professeurs et donc préparées aux concours dans les meilleures conditions. Malgré la très grande quantité de connaissances que la préparation de ce concours nécessite d’acquérir, les professeurs ont toujours trouvé le temps de répondre à nos questions et d’orienter nos révisions et réflexions. Avec les cours théoriques sur la profession, cela permettait de « souffler » un peu en se rappelant que, même si c’était très difficile de retenir toutes les notions des différentes matières, c’était pour faire le plus beau métier du monde (selon moi). C’est ce qui m’a permis de garder ma motivation malgré mes nombreux échecs aux concours et cela a payé. La préparation de la partie orale du concours ainsi que le coaching mis en place par l’établissement tout au long de l’année permettent de gérer le stress des examens et d’avoir confiance en nous, en nos motivations et en notre connaissance du métier. Aussi, les enseignants ont une approche très pédagogique et sont proches de leurs élèves. Même lorsque j’ai appris mon admissibilité à Marseille, j’ai pu recevoir les conseils de dernière minute de certains professeurs pour préparer mon oral. Préparer un concours aussi difficile que celui d’orthophonie n’est pas chose aisée mais avec le soutien du corps enseignant d’Expersanté, vous serez bien préparés et aurez acquis tout ce qu’il faut pour réussir dans ce milieu. Tout ce qu’il vous restera à faire c’est travailler, vous donner à fond et surtout rester motivé ! J’ai été admise à l’école de Marseille après avoir passé un très grand nombre de concours. Je n’étais pas trop mal classée dans la plupart des villes, mais cela était insuffisant pour être admise en école. De toute façon, dans le grand monde des concours d’orthophonie, tout est très aléatoire et être bon n’est parfois pas suffisant, il ne faut pas se relâcher avant les derniers concours de septembre. C’est ce que j’ai fait et finalement, j’ai été admise dans les 20 premières à Marseille. Je suis très reconnaissante envers chacun des professeurs qui nous ont préparés. »