Les bons conseils de Pauline

Les bons conseils de Pauline,

Elève Expersanté 2015/2016, Etudiante à l’IFP de l’UPMC
(a eu 6 concours : Isrp Paris, la Salpêtrière, IFP Toulouse, IFP Lyon, IFP Lille, IFP Hyères )

Je suis actuellement à l’IFP de la Pitié Salpêtriere.

Pour Toulouse, en bio connaître le cours absolument par cœur, faire et refaire les annales données par le prof pour bien intégrer la méthodologie de la question de synthèse et de l’étude de de documents. Laisser de côté les qcm, se consacrer au cours et à la rédaction.
En français, bien faire les nombreux entraînements proposés par Mme Beulé, et les refaire chez soi, c’est cet exercice qui permet réellement de progresser.

La semaine avant le concours, en bio se concentrer essentiellement sur le cours en lien avec les questions type pour Toulouse.
En français, faire 1 résumé pour conserver la méthode en tête mais surtout se rafraîchir la mémoire du vocabulaire et des cours de Mme Beulé.

Le jour j, choisir un hôtel proche du lieu, partir en reconnaissance la veille, bien dormir, bien petit déjeuner, ne pas arriver vaincu, se mettre dans sa bulle juste avant le début de l’épreuve et se détendre avec les méthodes qui fonctionnent pour soi.

Ce concours est le premier d’une longue série et souvent considéré comme difficile. Il est souvent pris comme concours test mais il faut toujours garder à l’esprit que peu de points font la différence donc chacun à ses chances, d’autant que beaucoup de personnes n’ont pas fini le programme en arrivant à Toulouse. Il faut donc avoir confiance en soi. En bio, doser le bon contenu de sa réponse, ni trop ni trop peu, cerner les limites du sujet.

Les conseils de Pauline pour tous les concours : Voici les quelques conseils que je pourrai donner et qui ont été personnellement les clés de ma réussite au concours.

 

Pendant l'année ?

– Travailler chaque cours fait en amphi, le soir même du cours, afin d’assimiler les notions principales et de préparer l’apprentissage par cœur du lendemain.
– S’entourer de pairs afin de se motiver et de s’entraider;
– Travailler dans les locaux de Ginoux avec ses amis : réviser chacun de son côté, parfois ensemble, s’interroger, refaire les résumés de français en se les lisant et commentant, prendre des pauses bien méritées !
– Très peu travailler le weekend si on estime avoir suffisamment travaillé dans la semaine, sans toutefois relâcher la pression, se permettre de sortir, de faire du sport (pour ma part je faisais du handball en compétition et des baby-sittings deux fois par semaine).

Vraiment la répétition paye : c’est sûr que ce n’est pas toujours stimulant et attrayant de faire, refaire et re-refaire un qcm mais c’est primordial pour la réussite !

Enfin une dernière chose, il faut se faire confiance et garder en tête son objectif principal (outre décrocher un concours, exercer le superbe métier qu’est celui de psychomotricien !). Je sais que je m’interdisais de dire « j’espère avoir un concours » mais me persuadais en disant « j’aurai au moins un concours ! ».

 

La semaine avant le concours ?

– Eviter de trop changer ses habitudes.
– Se concentrer davantage sur le cours que sur les exercices et privilégier la révision orale à 2-3 afin de poser les dernières questions un peu floues et se montrer ensemble qu’on est prêt !
– Suspendre ses activités extra prépa.

 

Le jour J ?

– S’entourer des gens avec qui on a passé l’année, plaisanter et s’encourager.
– Une fois assis à sa table, prendre 5 minutes de concentration, oublier les gens autour, SE FAIRE CONFIANCE car on a bossé pour ce jour donc il n’y a pas de raison que ça ne marche pas !

Merci à toute la prépa Expersanté pour cette année qui m’a permis de décrocher plusieurs concours dans un esprit bienveillant et solidaire !